Symposium 2017

Le service de Pédiatrie-Néonatologie (link is external) a le plaisir d’annoncer son 5ème symposium international d’éthique clinique chez le nouveau-né et l’enfant

Le service de Pédiatrie-Néonatologie du CHU de Charleroi a le plaisir d’organiser le lundi 22 mai 2017 son 5ème symposium international d’éthique chez le nouveau-né et l’enfant, intitulé Transplantation et don d’organes autour de la naissance.

La Belgique autorise et organise le don et la transplantation d’organes et de tissus depuis maintenant 30 ans, sur la base d’un consentement présumé des patients.
Notre pays, membre d’Eurotransplant, compte 8 centres de référence en transplantation.
Plus de mille transplantations d’organes provenant de donneurs décédés ont été enregistrés en 2015.

Outre le patient adulte, le bénéfice d’une greffe est également avéré dans le cas des nouveau-nés, nourrissons et petits enfants : greffe hépatique, cardiaque, rénale, greffe de cellules souches hématopoïétiques, etc.

Mais si les listes d’attente chez les adultes restent longues, la problématique du tout petit patient semble encore plus complexe.

La question du don d’organe chez le nouveau-né et le nourrisson reste plus sensible voire taboue chez les soignants et dans la population, ce qui engendre un nombre très restreint de donneurs de taille adaptée.
Les questions de définition de la mort cérébrale chez le nouveau-né ou d’interventions premortem chez les enfants mourants en vue d’optimiser le don d’organe après leur décès, restent très controversées.

La sélection d’embryons sains en vue d’une greffe de cellules souches à un membre malade de la fratrie, appelés couramment bébés-médicaments, est également une pratique qui fait débat.Autant de questions médicales et éthiques que nous aborderons lors de ce symposium avec l’aide de différents spécialistes nationaux et internationaux :

Le Dr Michel DAUNE, directeur médical de l’Hôpital Civil Marie Curie et Mme Anne JOOSTEN, responsable de la Coordination du Don d’organe au CHU de Charleroi, mis à l’honneur pour leur longue implication dans ce domaine, nous parleront de l’enjeu de la coordination intra et inter-hospitalière dans le prélèvement d’organes,

Le Pr Etienne SOKAL, chef de service de Gastroentérologie-hépatologie pédiatrique aux Cliniques St Luc à Bruxelles, expert incontesté dans ce domaine, nous parlera de transplantation de foie, d’hépatocytes et de cellules souches hépatiques chez l’enfant en Belgique,

Le Pr Willem VERPOEST du Centrum voor Reproductieve Geneeskunde à l’UZ Brussel, abordera la question controversée du bébé-médicament, c’est-à-dire du diagnostic génétique pré-implantatoire avec sélection HLA, domaine dans lequel la VUB est pionnière dans le monde depuis plus de 30 ans,

Le Pr Joe BRIERLEY intensiviste pédiatrique au Paediatric and Neonatal Intensive Care Unit, vice-président du Clinical Ethics Committee et directeur de l’Organ Donation au Great Ormond Street Hospital for Children à Londres, auteur de nombreux articles sur le sujet de la transplantation chez l’enfant, tant dans des revues médicales que dans des revues d’éthique prestigieuses, nous fera partager son expertise britannique en la matière,

Me Nils BROECKX, docteur en droit de l’Universiteit Antwerpen, qui a défendu sa thèse sur « La transplantation d’organes: une analyse juridique », actuellement avocat chez Dewallens & partners advocatenkantoor, nous aidera à cerner le cadre légal de la transplantation chez l’enfant en Belgique,

Le Pr Karl-Léo SCHWERING, maître de conférence en psychologie clinique et psychopathologie à l’Université Paris-Diderot à Paris et formateur en psychanalyse d’enfants au Centre Chapelle-aux-Champs de l’UCL, auteur de plusieurs travaux sur le don d’organe chez l’enfant, nous éclairera sur les enjeux psychiques de telles pratiques,

Enfin le Dr Nienke WAGENAAR, du Department of Neonatology and Neuroimmunology and Developmental Origins of Disease, University Medical Center Utrecht à Utrecht, nous présentera ses travaux de recherche sur la thérapie par cellules souches mésenchymateuses dans les atteintes cérébrales ischémiques du nouveau-né.

Les sessions seront données en français et en anglais, avec traduction simultanée, et seront modérées par le Pr Karl-Martin WISSING du service de Néphrologie à l’UZ Brussel et le Pr Gunnar NAULAERS, chef du service Neonatale Intensieve Zorgen à l’UZ Leuven.