Urologie

Le service d’Urologie dispose de l’arsenal diagnostique et thérapeutique moderne pour la prise en charge des patients souffrant de pathologies urologiques.

En Oncologie, une clinique de la prostate comparable à la clinique du sein pour la femme a été développée alliant support psychologique dans l’annonce et le suivi des patients cancéreux, technique chirurgicale moins invasive, traitement alternatif comme la brachythérapie et activité physiothérapeutique lors du traitement hormonal.

Pour le cancer du rein, la coelioscopie est le traitement de première intention de même que la néphrectomie partielle a supplanté la néphrectomie totale quand elle est possible, vu la réduction de pathologie cardiovasculaire qu’elle entraîne.
Pour des petites tumeurs chez des patients diminués, nous pouvons recourir également à la radiofréquence.

Pour les cancers de vessie, chez les patients relativement jeunes, la reconstruction vésicale fait suite à la cystectomie ce qui permet au malade de garder le même schéma corporel.
Les cancers testiculaires ou de la verge sont abordés avec la plus grande attention surtout quand il s’agit de sujets jeunes.

Dans l’incontinence féminine ou masculine, le service a adopté les techniques chirurgicales de soutènement par la mise en place de bandelettes qui donnent entière satisfaction. Une unité du plancher pelvien a été créée qui regroupe plusieurs spécialistes pour la prise en charge conjointe des différents problèmes.

Pour le traitement des calculs rénaux, un lithotripteur émettant des ondes de chocs permet de briser les calculs sans anesthésie.

Pour les calculs disposés sur le trajet de l’uretère, des procédés endoscopiques avec laser ou choc au contact sont à notre disposition pour les fragmenter.
Pour l’hypertrophie de la prostate, la chirurgie endoscopique a remplacé la chirurgie ouverte avec vaporisation de la glande qui réduit considérablement les saignements et ainsi les durées de séjour à l’hôpital.

En Andrologie, une unité de thérapie de couple a été initiée en collaboration avec psychologues, sexologues et psychiatres pour répondre au mieux aux désirs des patients atteints de dysfonction érectile ou d’éjaculation précoce.

La stérilité masculine et surtout le désir de remise en continuité des canaux déférents après vasectomie sont traités médicalement ou chirurgicalement sous microscope opératoire.

 

Collaborations

Le service d’Urologie est en étroite relation avec le laboratoire de recherche expérimentale pour appliquer à la clinique les résultats de recherche fondamentale observés. Grâce à cette fructueuse collaboration, des travaux sont apportés sur le plan national et international.
En rapport constant avec l’hôpital académique Erasme, le service partage les dernières nouvelles thérapeutiques connues ou à l’essai.