Symposium international d’éthique clinique chez le nouveau-né et l’enfant

Le service de Pédiatrie-Néonatologie a le plaisir d’annoncer son 7ème symposium international d’éthique clinique chez le nouveau-né et l’enfant, intitulé AFFECTION FŒTALE D’UNE PARTICULIÈRE GRAVITÉ ET RECONNUE COMME INCURABLE… 

Certains couples, certaines femmes, sont confrontés pendant le suivi de leur grossesse à la découverte d’une anomalie grave de leur enfant à naître. Les équipes de médecine fœtale devront déployer toute leur science pour préciser le diagnostic et le pronostic de l’anomalie fœtale. Mais elles devront aussi faire preuve de beaucoup de savoir-faire pour soutenir les couples, la mère, dans la décision la moins pire quant à la grossesse : interruption médicale de la grossesse, impliquant parfois un fœticide, ou poursuite de cette grossesse vers un avenir qui est souvent très difficile à prévoir. Et ce d’autant plus que la majorité de ces anomalies ne sont pas létales.

En Belgique, la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) permet en effet d’interrompre la grossesse d’une patiente si le fœtus est atteint d’une affection d’une particulière gravité et reconnue comme incurable au moment du diagnostic, quel que soit le terme de la grossesse. Notons que la Commission nationale d’évaluation des interruptions de grossesse, prévue par la loi, n’a pas repris ses travaux depuis 2012.

Les débats porteront sur les controverses médicales, organisationnelles, psychologiques, juridiques, liées à la découverte et à la prise en charge d’une affection fœtale grave et incurable. Pour animer ce débat d’actualité, nous aurons l'honneur d'accueillir cette année :

le Pr Catherine DONNER, chef du service de médecine fœtale, hôpital ULB-Erasme, Bruxelles,

le Pr Jean-François MAGNY, chef du service de pédiatrie et réanimation néonatales et membre du Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal, CHU Necker Enfants Malades, Paris,

le Pr Luc ROEGIERS, docteur en bioéthique, pédopsychiatrie périnatal, service d’Obstétrique, cliniques universitaires Saint-Luc (UCL), Bruxelles

le Pr Eva PAJKRT chef du service de médecine fœtale, Amsterdam Universitair Medische Centra, University of Amsterdam, et présidente de la Commission Néerlandaise de contrôle des interruptions de grossesses tardives et des euthanasies néonatales

le Pr Michel DUPUIS philosophe, professeur à l’UCL, Bruxelles, membre du Comité consultatif de bioéthique de Belgique, responsable scientifique du GEFERS, Paris

le Dr Pierre BÉTRÉMIEUX pédiatre néonatologiste honoraire, CHU de Rennes ; coordinateur de « La démarche palliative en médecine périnatale » (formation et publication, Paris) ; membre du Groupe de Réflexion sur les Aspects Éthiques de la Périnatalogie (GRAEP), commission éthique de la Société Française de Néonatalogie

et Me Sylvie TACK, avocat, professeur en Droit de la Santé, Universiteit Antwerpen et Universiteit Gent

 

Les sessions se dérouleront en français et en anglais, avec traduction simultanée, et seront modérées par M. Eric BOEVER, journaliste à la RTBF.